« Bad buz » chez Camtel: et ce n’est pas fini!

Enfin j’ai réussi à écrire malgré les multiples occupations qui me tiennent depuis le début de ce mois. Comme quoi la fin d’année s’annonce chargée et visiblement il n’y a pas que moi qui soit super occupé ces jours ; le Community manager (CM) de Camtel Cameroun est certainement plus occupé que moi au point de ne pas publier sur la page officiel  de son entreprise pendant 8 jours de suite (pourtant il est payé pour cela non ?). Au moment  où j’écris ce texte, j’ai en tête l’image d’un leader (CM de Camtel) qui abandonne son peuple (fans) en pleine crise. Oui  Camtel est en crise et vous le savez mieux que moi d’ailleurs j’en parlais avec vous dans cet article ou je tirais 3 leçons à retenir du bad buz survenu sur la page officielle de Camtel Cameroun. Mais visiblement le CM en charge de cette page n’a pas comprit (ou refuse de comprendre) la leçon sinon il n’aurait jamais abandonné sa communauté pendant 1semaine+1 jour sans aucun signe de vie (c’est mal et même très mal).

Même si vos fans vous insultent après que vous leur adressez le simple bonjour,

c1

Même si vos 20 dernières publications (voir plus) suscitent des injures et des réactions négatives de toutes sortes de la part de vos fans, n’abandonnez jamais  votre communauté.

Même si  vos fans créent des pages Facebook contre vous, signent des pétitions contre vous,  rédige des articles contre vous, n’abandonnez jamais, restez et battez vous mais surtout menez le bon combat.

Bon le mal est fait ! Il reste tout de même une solution. Je discutais avec mon ami Nkemdem jeremie (devenu social media à force de m’écouter en parler) sur les moyens de sortir de cette crise et nous somme arrivé au deux simples conclusions suivantes qui marquera également la fin cet article (très court d’ailleurs). Espérons juste que cette fois le CM de Camtel assimile la leçon  du jour.

1-    Reprendre la parole

Je le disais encore plus haut, on abandonne jamais sa communauté. C’est comme avec la radio, « si les ondes n’aime pas le blanc/vide, l’Edgerank de Facebook adorent du contenu (oui même 3 publications par jour)

2-    Changer son discours

Jusqu’ici le CM de Camtel continue (enfin du moment où il publiait encore sur la page) de vouloir imposer la nouvelle tarification (cause du bad buz) en publiant des statuts faisant l’apogée  de celle-ci ce qui ont le dont à chaque fois  soulever la foudre des fans. Il me semble plus important et judicieux de commencer par expliquer au consommateur le principe (presque universel) de la tarification au quota, le bien fondé de celui-ci. S’il le faut entrer dans des considérations techniques pour mieux expliquer que cette forme de tarification est la meilleur. Enfin montrer aux fans ce qu’ils ne savent pas de la tarification au quota.

Bonne lecture!

Publicités

Voici pourquoi votre page Facebook ne décollera jamais : 5 raisons

plus qu’une simple analyse, cet article est un véritable retour d’expérience dans lequel je vous raconte l’histoire de ma page Facebook, celle de ce blog (vive le storytelling). 12 mois après sa  création, je compte à ce jour :

– 96 Fans: soit une acquisition de 8 fans en moyenne par mois.

– 12% de taux  d’engagement total : nombre unique de personne  ayant aimé, commenté, partagé mes publications  ou cliqué dessus.

Lire la suite

ETUDE [MEDIA SOCIAUX; le revers de la médaille] les 3 leçons à tirer d’un bad buz pour le Community maganer: le cas de Camtel

« BAD BUZ »… Une expression bien connut dans l’univers social media et phénomène très redouté par les Community manager et autres stratège web en charge de la gestion de  l’image de marque sur internet, le Bad buz est un phénomène propre aux médias sociaux du fait de leur interactivité et qui désigne  la propagation rapide d’une communication négative sur Internet, par un mécanisme classique de rumeur puis de partage/commentaires sur les réseaux sociaux (en particuliers) pouvant porter un grand coup sur l’image des entreprises impliquées dans la dite communication.  Lire la suite

ETUDE: Avantage d’occuper les premières places sur le web; Cas de Yoomee, Ringo et Creolink.

Dans cet article je propose une illustration d’ action de référencement web  que les marques mettent sur pied pour écraser la « concurrence » dans un environnement ultra  concurrentiel où seul les  plus visibles on des « chances » de gagner. Je m’intéresse  particulièrement à la technique de référencement payant SEA (search engine advertising) qui consiste pour les marques à acheter des mots clés sur lesquels ils (sites/blogs) apparaissent en tête de résultats des recherches effectuées sur les moteur de recherche ; Lire la suite

Entretien avec un community manager camerounais: part 2

Dans la suite de notre série d’interview accordé aux professionnelx du paysage web Camerounais,  Nous avons rencontré un  jeune qui a très vite compris que « Le community management est un métier d’avenir ». Giles Orléant NGUITE, puisqu’il s’agit de lui est  l’ ancien Community manager de Grid Engineering. (et actuellement Community & Customer Manager Graphic insdustrie) .  Il nous raconte avec beaucoup d’humour la pratique de son Job. Lire la suite

entretien avec un community manager camerounais

« Donnez-lui des objectifs, le sens du résultat, des outils de reporting et des analytiques : Il deviendra un champion et un excellent allié à la réussite de l’entreprise ! »

ghislain-mbakop A la suite de notre publication précédente qui presentait le métier de community managment ,  Ghislain Mbakop puisqu’il s’agit de lui,  Digital Manager et Community manager chez HAVAS MEDIA Cameroun nous livre  ici sa vision est ses experiences dans le monde du community management.  Bonne lecture!

 Bonjour, peut tu te présenter et nous dire comment tu a découvert le Community Management et ce qui t’a motivé à te lancer dans ce métier?

Bonjour, avant de me présenter je tiens à vous dire merci pour cette opportunité que vous me donné d’expliqué aux jeunes Camerounais ce que c’est que le Community Management. Je m’appelle Ghislain Mbakop, j’ai 27 ans, je suis diplômé  en Marketing du Cambridge International College, je suis Digital manager (webmarketing manager) et le Community management est une partie de mon travail.
J’ai découvert le Community management il y a 2ans, d’abord parce que je suis un passionné d’internet et parce que, c’est quelque chose de nouveau, j’ai voulu explorer, découvrir la chose ; finalement j’ai trouvé que c’est un très bon métier, je me suis laissé prendre au jeu.

Quelle définition précise donnes-tu au community management qui jusqu’ici reste encore très large de sens ?

Le Community management est un métier du web marketing, il peut être défini comme une technique de management qui consiste à contrôler et défendre l’image d’une marque ou d’une entreprise sur internet ou sur toute autre plateforme, canal ou média à caractère communautaire.

Que réponds-tu à ceux qui disent que le community management est une simple compétence et non un métier ?

Pour ma part je dirais que le Community management est un métier comme tous les autres, peut-être pas encore au Cameroun car il ne nécessite pas encore une formation particulière. Mais, il est un métier à part entière par ce qu’il nécessite un certain nombre de compétences, et ne peut se dire Community manager que celui qui les possèdes et exerce comme telle.

 Dans la plupart des pays  il n’existe pas encore des institutions qui forment au métier de community management et les profils métier sont encore sujets à polémique. Alors quel est selon toi le profil type du bon Community manager ?

 Il me semble évident que le bon Community manager doit avoir une vraie sensibilité, être sociable et avoir la conversation facile tout en maîtrisant les plates-formes et les outils de social media en fonctions des cibles qui lui sont attribuées. Donnez-lui des objectifs, le sens du résultat, des outils de reportinget des analytiques : il deviendra un champion et un excellent allié à la réussite de l’entreprise !
Et après il peut avoir n’importe quel diplôme

Comment se déroulent tes journées en tant que CM? Quelles sont les différentes activités que tu mènes ?

Mes journées pour la pluspart  se suivent et se ressemblent,
J’anime mes communautés et, selon le temps que je dispose, entre 7h et 19h je :
– 7h00/8h00 C’est mon réveil, check d’emails. Des urgences sont-elles tombées dans la nuit ?

– 8h00/9h00 Pendant mon trajet, veille matinale sur Twitter et Facebook, mais aussi sur les sites d’actualité. J’épingle les articles que je souhaite lire avec plus d’attention.

– 9h00/11h00 Arrivée à mon boulot, Etape n°1, vérifier mes Pages, comptes Twitter et autres réseaux sociaux où sont présentes mes marques.
je réponds aux questions des internautes, j’appelle mes clients pour faire un point si besoin est.
Tu gères des campagnes de publicité ? Alors tu suivras l’évolution de ton CPC (ndlr: CPC = coût par clic) et de ton CPF (ndlr: CPF = coût par Fan ) histoire de ne pas exploser ton budget.
Puis, tu continueras ta veille matinale. Netvibes reste ton meilleur allié pour suivre les sites et blogs de marketing.
– 11h/12h30 Les premières réunions de travail commencent, direction la salle de réunion pour défendre mes idées et mes recommandations.

– 14h00/17h00 C’est l’heure de faire tes propales
17h00/19h00 Dernière réunion et  fin de journée

 As-tu le sentiment que les entreprises camerounaises ont pris conscience de importance Community manager?

Peux à peux les entreprises intègrent dans leur système le principe de Community management.

Précisément peux-tu nous donner trois raisons d’investir sur les médias sociaux lorsqu’on est une PME au Cameroun?

Pour ma part je pense que les réseaux sociaux sont aujourd’hui la plate-forme par excellence de la communication des entreprises, en ceci que :
– Le marché est déjà là et il permet de cibler son investissement, i.e. on connait tous les statistiques des réseaux sociaux.
– Un tiers des acheteurs potentiels utilisent les médias sociaux pour entrer en contact avec leurs fournisseurs

Quel est le prix à payer pour réussir sur les médias sociaux? Ça coûte chers la communication sur Facebook par exemple?

Il n’y a pas de prix ou alors le prix n’est pas universel, et c’est ce qui est bien avec ce genre de communication, c’est vous qui fixez vos dépenses et quels objectifs vous voulez atteindre.

Les entreprises devraient recruter un CM en interne ou faire appel à une agence spécialisée? Peux-tu nous citer quelques agences de prestation de service en Community management au Cameroun?

Dans l’état actuel des choses, il paraît important de stipuler que tout est une question de temps accordé à l’entreprise et sa direction. Surtout dans les premières phases d’analyse et de définition d’objectifs, si le Community manager est en interne comme en externe il doit consacrer beaucoup de temps à l’entreprise et à la prise en compte de la culture d’entreprise. Il est vrai que dans une embauche ou l’évolution d’un poste cela paraît plus facile. Mais si vous choisissez une entreprise de service, il faudra la choisir par l’implication et le temps qu’elle vous accorde pour vous connaître ainsi que ses capacités de réaction. Et à partir de là elle arrivera à niveau égal avec quelqu’un qui lui se situerait en interne. (ndlr: Agence digitale au  cameroun; 1-CMS)

Comment vois-tu ce métier dans 5 ans au Cameroun Précisément?

Ce ne sera pas encore vraiment développé, sauf si on commence à donner des cours  de Web Marketing dans les facultés et qu’on intègre  ce corps de métier dans le programme scolaire des plus jeunes

 Combien gagne le community manager?

Les salaires varient selon le niveau scolaire et l’ancienneté et l’entreprise dans laquelle on exerce ; néanmoins il varie de 300 000 FCFA à 1 500 000 FCFA selon les cas

Quel conseil peux-tu donner aux personnes qui voudraient se lancer dans ce domaine?

Apprenez beaucoup, aimez ce que vous voulez faire et soyez créatifs

Merci d’avoir répondu à nos questions !